En ville, la la campagne ou au milieu des bois, le bruit peut rapidement se transformer en nuisance. Cela peut nuire à votre qualité de vie, voire même impacter votre sommeil et votre santé. Bruits de moteurs, voisins qui font la fête, traffic aérien, bruit d’animaux, vent dans les arbres… L’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre le bruit, c’est d’investir dans un meilleur vitrage ! 

Bien sûr, il faut être conscient que l’isolation phonique, c’est un ensemble ! Si vos murs ne sont pas épais, ou si le conduit de votre cheminée n’est pas obstrué, le bruit trouvera toujours une porte d’entrée. Cependant, les vitrages de vos fenêtres sont déjà un bon début qu’il ne faut pas négliger. Mais comment choisir le vitrage qui allie isolation phonique et isolation thermique?

Pour une bonne isolation phonique : comment choisir le vitrage parfait ?

Pour choisir le vitrage qui correspond parfaitement à nos attentes, encore faut-il comprendre les critères qui entrent en compte dans la performance acoustique.

La performance acoustique des vitrages, comment ça marche ?

Les paramètres à prendre en compte pour bien choisir des vitrages sont au nombre de trois :

  • L’épaisseur de chaque vitre : en effet, la barrière principale entre l’intérieur de la maison et l’extérieur est le vitrage en lui-même. Plus il est épais, mieux il protège.
  • L’espace entre deux vitres, c’est la partie isolante en elle-même. L’écart qui sépare les deux (ou trois) vitres est ce qui permet l’isolation de l’air intérieur. Cela permet de réduire les pertes thermiques.
  • L’ajout d’un éventuel « feuilletage » acoustique, ce qui permet d’obtenir de très belles performances en isolation phonique, même lors de la pose de simple vitrage. On compte ainsi que sur du simple vitrage, l’isolation phonique est réduite de 30 dB, tandis que le vitrage feuilleté atteint les 35dB.

Dans la réalité, on retrouve toujours des vitrages asymétriques. La vitre extérieur est plus épaisse, pour bloquer le son plus efficacement. La vitre interne n’a pas besoin d’être aussi large, et cela permet d’économiser du verre et donc de l’argent. En chiffre, on peut dire que le vitrage de type 6-16(l’épaisseur entre les vitres)-4 permet de gagner 3dB par rapport au 4-16-4.

Notez que la meilleure solution sur le marché pour l’isolation phonique est sûrement le tripe vitrage avec vitrage feuilleté acoustique. Il permet d’atteindre une réduction de bruit d’environ 44 dB.

Les performances acoustiques réelles des vitrages

Ce tableau a été repris sur le site du CSTC (Centre Scientifique et Technique de la Construction). Il reprend les performances acoustiques (Ratr) des vitrages utilisés habituellement.

Type de vitrageCompositionAffaiblissement acoustique (Ratr)
Simple4
8
30 dB
32 dB
Feuilleté non acoustique44.232 dB
Feuilleté acoustique44.2A35 dB
Double symétrique4-15-4
6-16-6
25 dB
29 dB
Double asymétrique6-15-4
6-15-10
30 db
34 dB
Double feuilleté une face6-15-55.235 dB
Double feuilleté acoustique8-15-66.2A
10-20-44.2A
39 dB
41 dB
Double 2x feuilleté acoustique66.2A-20-44-2A
66.2A-15-88.2A
42 dB
47 dB
Triple4-16-4-16-427 dB
Triple feuilleté acoustique6-12-4-12-44.1A37 dB
Triple 2x feuilleté acoustique44.1A-12-4-12-44.1A
66.1A-12-6-12-441A
41 dB
44 dB

Source: CSTC

Le matériau du châssis : bois, PVC ou aluminium?

De manière générale, le consensus veut que plus le châssis est lourd, plus il permet d’isoler la maison contre le bruit. Ainsi, on considère que c’est le châssis en bois qui est le plus efficace contre les nuisances sonores. Cependant, les châssis en aluminium ou en PVC obtiennent également de très bons résultats.